Une étude sur les méningites à méningocoques W

Les douleurs abdominales doivent alerter  Abonné

Par
Publié le 03/05/2018
Selon une étude de l’Institut Pasteur et du service de pédiatrie de l’Hôpital Bicêtre AP-HP, 10 % des patients infectés par la souche W de méningocoque présentent des douleurs abdominales. Une forme atypique et de plus en plus fréquente de la maladie qui doit alerter les médecins car ces patients sont parfois opérés, à tort, d’appendicite.  Les résultats sont publiés dans « Clinical Infectious Diseases ».
meningite

meningite
Crédit photo : PHANIE

Maux de tête, fièvre, vomissements, photophobie, raideur de la nuque… Ces symptômes qui caractérisent une infection à méningocoques (méningite, septicémie…) sont bien connus. Toutefois, des douleurs abdominales sont de plus en plus observées dans la phase précoce de l’infection et doivent être prises en compte au même titre que les autres symptômes connus de la maladie, selon une éude de l’Institut Pasteur et du service de pédiatrie de l’hôpital Bicêtre (AP-HP).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte