Analyse des dossiers à New York

Les décès dus à la grippe A(H1N1)v  Abonné

Publié le 14/12/2009
Sur la décision d’une instance médicale du NIH américain, des scientifiques ont examiné de manière approfondie les dossiers médicaux complets et les rapports d’autopsie de 34 personnes décédées à New York après une grippe A(H1N1)v. Les caractères anatomopathologiques sont similaires aux pandémies passées. Des états morbides préexistants sont très fréquents : obésité, maladies cardio-respiratoires ou immunodépression.
L’étude ouvre le débat sur l’intérêt d’un scanner pulmonaire

L’étude ouvre le débat sur l’intérêt d’un scanner pulmonaire
Crédit photo : S TOUBON

« NOUS AVONS analysé les dossiers médicaux, les rapports d’autopsie, les examens microbiologiques et les coupes histopathologiques de 34 personnes décédées entre le 15 mai et le 9 juilllet à New York, à la suite d’un diagnostic confirmé d’infection par le virus H1N1 », écrit James Gill, qui a conduit l’équipe du « New York City Office of Chief Medical Examiner ». Une excellente possibilité d’examiner la pathogénie associée au virus A(H1N1)v de 2009, pour guider la prise en charge.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte