Les conseils alimentaires sont-ils suffisamment efficaces ?  Abonné

Par
Christine Nicolet -
Publié le 15/05/2017

Ils consistent essentiellement à limiter les aliments hyperuricémiants. Cela permet d'éviter les situations favorisant la fabrication d'acide urique en excès et de prévenir ainsi la goutte chez des personnes à risque. Ces mesures hygiénodiététiques font aussi partie du traitement de fond de la goutte. Cependant, le régime dit hypo-uricémiant fait baisser l'uricémie de manière modeste (1 mg/dl). Il a un faible impact en cas de goutte mais il est néanmoins utile.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3351