Les cirrhoses  Abonné

Publié le 18/10/2010
En France, les cirrhoses sont responsables de 15 000 décès par an. Soit directement, soit indirectement au décours de l’une de leurs complications. Elles évoluent lentement, sur plusieurs décennies, à bas bruit. Le dogme de l’issue fatale inéluctable de la cirrhose peut désormais être battu en brèche du fait des traitements efficaces des hépatites B et des potentialités élargies des nouveaux traitements de l’hépatite C.
En France, 70 % des cirrhoses ont une étiologie alcoolique

En France, 70 % des cirrhoses ont une étiologie alcoolique
Crédit photo : S TOUBON

Nécrose et fibrose caractérisent le foie cirrhotique

Nécrose et fibrose caractérisent le foie cirrhotique
Crédit photo : PHANIE

Les mots du client

- J’avais 20 ans en 1975, j’ai été transfusé à la suite d’un accident de moto. C’est à ce moment-là que j’ai été contaminé par l’hépatite C.

- Oh, rien d’extraordinaire ! Un apéro avec les clients au déjeuner de midi, un ou deux verres de vin. J’aime bien prendre une bière en rentrant. En dînant, j’apprécie le bon vin et en bois deux ou trois verres.

- Quand on se retrouve pour la drogue, on boit beaucoup aussi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte