Suspectées de toxicité et sans réel statut

Les cigarettes électroniques se font allumer  Abonné

Publié le 22/04/2010
Les cigarettes électroniques sont dans le collimateur des autorités sanitaires. Une députée des Alpes-Maritimes vient même de demander un moratoire sur leurs ventes. Elle enjoint les pharmaciens de ne plus proposer à leurs clients ces produits dépourvus de réel statut réglementaire, et qui peuvent de surcroît présenter des risques pour la santé.
L'effet toxique dépend de la dose et du mode de consommation

L'effet toxique dépend de la dose et du mode de consommation
Crédit photo : afp

LES CIGARETTES ÉLECTRONIQUES ont-elles leur place en pharmacie ? Non, estime la députée UMP des Alpes-Maritimes Muriel Marland-Militello. Lundi dernier, l’élue a interpellé une nouvelle fois, par courrier, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot. Elle s’est également adressée à Isabelle Adenot, présidente de l’Ordre des pharmaciens. « Outre les aspects purement juridiques, il serait contraire à l’éthique de laisser, par manque d’information, les pharmacies distribuer des produits qui pourraient nuire à la santé des Français.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte