Traitement de l’ulcère de jambe

Les bons résultats de la larvothérapie  Abonné

Publié le 02/04/2009
Les vers permettent un débridement plus rapide mais font plus mal

Les vers permettent un débridement plus rapide mais font plus mal
Crédit photo : BSIP/DOCSTOCK/EMERGENCY

QUI DU TRAITEMENT « chimique » par hydrogel ou du traitement « naturel » par pose d’asticots stériles (larvothérapie) donne les meilleurs résultats sur un ulcère de jambe ? Lequel occasionne le moins de dépenses de santé ? Sur ces deux questions, jusqu’à présent sans réponses, une équipe britannique (Jo C. Dumville et coll.) vient donner ses conclusions. Elles sont simples. Les deux voies thérapeutiques font jeu égal (efficacité et coût), cependant les vers sont responsables d’un débridement plus rapide et de davantage de douleurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte