Sodas gazeux ou non

Les boissons « light » favorisent la prématurité  Abonné

Publié le 13/09/2010

JUSQU’À PRÉSENT les conséquences de la consommation de boissons dites « light », c’est-à-dire édulcorées, sur l’accouchement n’avaient guère été explorées. Pas plus qu’une éventuelle relation avec les quantités absorbées. En réalisant une vaste enquête prospective, une équipe internationale (Danemark, Islande, États-Unis) vient de montrer que ces boissons favorisent une naissance prématurée, avant 37 semaines d’aménorrhée, contrairement à leurs homologues sucrées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte