Apnée du sommeil

Les bénéfices de la perte de poids  Abonné

Publié le 10/12/2009
Chez des hommes obèses (IMC entre 30 et 40) et présentant un syndrome d’apnée obstructive du sommeil modérée ou sévère, une perte de poids sous régime très hypocalorique permet d’obtenir une nette diminution (- 67 %) de l’index d’apnée-hypopnée. Des études sur les effets du traitement à long terme sont nécessaires.

L’APNÉE OBSTRUCTIVE du sommeil, sous-diagnostiquée, a une prévalence estimée à 24 % chez les hommes d’âge moyen et de 9 % chez les femmes d’âge moyen. Les facteurs de risque connus sont l’obésité, l’âge avancé, le sexe masculin et l’hérédité. Étant donné l’épidémie d’obésité, on s’attend à ce que la prévalence aille en augmentant. Non traitée, l’apnée obstructive du sommeil augmente le risque d’accident de voiture, de maladies cardio-vasculaires, de mort subite au cours du sommeil et de mortalité de toutes causes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte