Prise en charge de l’obésité

Les bénéfices de la nutrition comportementale individualisée  Abonné

Publié le 03/12/2015
Perdre du poids c’est bien, et parfois considéré comme facile, mais maintenir cette perte de poids dans le temps c’est mieux, mais plus difficile car le risque de rechute persiste. C’est l’une des principales difficultés de la prise en charge de l’obésité.

Il n’existe pas aujourd’hui de définition consensuelle du maintien de la perte de poids. De nombreux spécialistes s’accordent à considérer qu’il s’agit d’individus ayant perdu intentionnellement 10 % de leur poids initial et l’ayant maintenu au moins un an. Ce maintien est conditionné par la conservation de modifications comportementales et alimentaires dans la durée, mais chaque individu est unique avec un profil métabolique personnel et des besoins spécifiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte