Via une modification de la flore intestinale

Les bébés traités par antibiotiques deviennent plus gros dans la petite enfance  Abonné

Publié le 06/10/2014
Une étude américaine chez 64 580 enfants confirme le lien entre la prise d’antibiotiques chez le nourrisson et l’augmentation du risque d’obésité dans la petite enfance. L’effet est faible mais modifiable et différerait selon le type d’antibiotiques utilisés. Ce qui n’est pas sans conséquence pour la pratique.
Le lien entre obésité et antibiothérapie renforce la nécessité de recommandations thérapeutiques...

Le lien entre obésité et antibiothérapie renforce la nécessité de recommandations thérapeutiques...
Crédit photo : PHANIE

L’UTILISATION des antibiotiques a fait l’objet de diverses recommandations visant à restreindre leur prescription, chez l’adulte et l’enfant, mais jamais encore en raison d’un risque associé d’obésité. Les résultats observés par l’équipe dirigée par Patricia DeRusso dans une cohorte de 64 580 enfants américains suivis jusqu’à l’âge de 5 ans pourraient venir charger d’un poids particulier l’argumentaire en faveur de l’usage raisonné des antibiotiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte