De bons résultats les huit premiers jours

Les asticots pour le débridement des ulcères variqueux  Abonné

Publié le 23/04/2012
L’asticot-thérapie (Maggot Therapy des Anglo-Saxons) est reconnue comme traitement en France depuis 2004. Une équipe de Caen a réalisé une étude randomisée sur des plaies variqueuses. Un résultat significatif est enregistré pendant les huit premiers jours, mais non par la suite.
La membrane biocompatible permet aux asticots de faire leur travail

La membrane biocompatible permet aux asticots de faire leur travail
Crédit photo : BSIP

LES ASTICOTS sont reconnus comme traitement en France et aux États-Unis depuis 2004. La préparation du lit d’une plaie, en réalisant un débridement, favorise la cicatrisation, en restaurant la flore normale et en stimulant des facteurs de croissance. Les effets des asticots sur les plaies ont été divisés en trois mécanismes généraux : un débridement, une action antibactérienne et une stimulation de la cicatrisation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte