Les associations veulent une action forte  Abonné

Publié le 20/06/2013

Maintenant que les conséquences néfastes des pesticides pour la santé sont officiellement reconnues par la recherche française, Générations Futures demande « une action publique forte et rapide » et notamment « de légiférer pour qu’à terme les collectivités publiques n’utilisent plus ces produits et que ceux-ci ne soient plus vendus aux utilisateurs non professionnels. » Est cité l’exemple de la jardinerie Botanic qui a retiré complètement les pesticides de synthèse de ses magasins depuis 4 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte