Les antiparasitaires  Abonné

Publié le 06/05/2010
Nous n’en avons pas toujours conscience, mais nous vivons dans un environnement extrêmement riche en parasites de toutes sortes. Si nous disposons aujourd’hui d’armes très puissantes pour les contrer, encore faut-il les utiliser correctement. Nous n’aborderons ici que les pathologies fréquemment rencontrées en France, et donc ni le paludisme, ni les parasitoses essentiellement tropicales.
Le niclosamide est le traitement de choix contre le ténia

Le niclosamide est le traitement de choix contre le ténia
Crédit photo : cdc

Les principaux médicaments

Parmi les antiparasitaires internes : pyrantel - Combantrin, triclabendazole - Egaten, albendazole - Eskazole, métronidazole - Flagyl, tinidazole - Fasigyne, Métronidazole - Flagyl, ornidazole - Tibéral, secnidazole - Secnol, flubendazole - Fluvermal, pyrvinium - Povanyl, niclosamide - Trédémine…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte