Les antimycosiques  Abonné

Publié le 09/06/2011
Les mycoses sont des pathologies extrêmement fréquentes, mais souvent sous-diagnostiquées et insuffisamment prises en charge, notamment dans la durée. Si l’arsenal de lutte est diversifié et efficace, son utilisation optimale requiert des conseils pertinents de bon usage.
Le pityriasis versicolor est provoqué par Malassezia furfur

Le pityriasis versicolor est provoqué par Malassezia furfur
Crédit photo : (c) BSIP 1999 #1322899

Candida albicans est responsable de nombreuses infections muqueuses

Candida albicans est responsable de nombreuses infections muqueuses
Crédit photo : (c) BSIP 2003 #0839903

Les principaux médicaments

Amphotéricine B – Fungizone, nystatine – Mycostatine, miconazole – Daktarin, bifonazole – Amycor, éconazole – Pévaryl, isoconazole – Fazol, oxiconazole – Fonx, sertaconazole - Monazol, sulconazole – Myk, kétoconazole – Nizoral, griséofulvine – Griséfuline, terbinafine – Lamisil, amorolfine – Locéryl et Curanail, ciclopirox – Mycoster, ciclopirox olamine – Sebiprox, sulfure de sélénium - Selsun.

Mécanismes d’action

Tous les produits actuellement disponibles sont des fongistatiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte