Premiers succès chez l’homme

Les anticorps neutralisants se taillent une place contre le VIH  Abonné

Publié le 13/04/2015
Une nouvelle génération d’anticorps neutralisants s’est révélée très puissante chez des patients VIH. Les résultats publiés dans « Nature », font envisager des pistes inédites contre l’infection.

LE VIRUS VIH pourrait bien cette fois se faire prendre de vitesse par les défenses « naturelles », comme le suggère une étude publiée dans « Nature ». L’équipe dirigée par Michel Nussenzweig, à l’université Rockefeller (New York), a réussi, pour la première fois chez l’homme, à contrôler l’infection à l’aide d’une nouvelle génération d’anticorps neutralisants très puissants, appelés 3BNC117.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte