Répulsifs et insecticides.

Les 5 clés de la lutte antimoustique  Abonné

Par
David Paitraud -
Publié le 26/05/2015
Le pharmacien est en première ligne de la lutte contre les moustiques et contre les dangers sanitaires que ces insectes véhiculent. La prévention passe par le choix du bon produit, par son bon usage, mais également par un ensemble de règles simples mais efficaces. Voici cinq points essentiels pour un conseil performant.

Clé 1 : connaître l’ennemi.

Vecteurs de nombreuses maladies, es moustiques sont présentés comme les plus grands tueurs en série. Les plus connus sont l’anophèle (vecteur du paludisme), l’aedes (vecteur de la fièvre jaune, du chikungunya et de la dengue) et le moustique culex (encéphalite japonaise). Les moustiques du genre Anophèle et Culex sévissent dans les zones tropicales. Ils piquent principalement à la tombée du jour et la nuit. Les moustiques du genre Aedes piquent principalement le jour. On les retrouve en zones tropicales mais aussi en zones tempérées (Madère).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte