Nouveaux traitements contre l’hépatite C

L’éradication du virus est en ligne de mire  Abonné

Publié le 19/01/2015
La mise sur le marché des antiviraux directs les plus récents laisse augurer la disparition de ce virus transmissible par le sang uniquement et à réservoir humain exclusif… à condition que les personnes contaminées soient effectivement dépistées et traitées. Exhortation du Pr Patrick Marcellin, hépatologue et directeur de l’Unité de recherche Inserm sur les hépatites virales à l’hôpital Beaujon, à l’occasion de la 8e Conférence parisienne sur les hépatites*.

ENVIRON 230 000 patients seraient porteurs d’une hépatite C, dont probablement 100 000 s’ignorent… et ne peuvent donc pas être guéris. Or l’hépatite C est une cause majeure de cirrhose et de transplantation hépatique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte