Mobilité accrue et systèmes de santé délabrés en cause

L’épidémie d’Ebola la plus meurtrière  Abonné

Publié le 08/09/2014
Depuis la découverte du virus Ebola en 1976, plus d’une vingtaine d’épidémies ont frappé l’Afrique. Celle qui sévit actuellement dans les quatre pays d’Afrique de l’Ouest depuis décembre 2013 est de loin la plus grave. Cette flambée épidémique sans précédent n’est pas encore endiguée.
Le climat de peur ne facilite pas les soins

Le climat de peur ne facilite pas les soins
Crédit photo : AFP

Depuis le début de l’épidémie partie de Guinée, en décembre 2013, le dernier bilan de l’OMS (26 août) fait état de 3 069 cas déclarés de maladie à virus Ebola, dont 1 552 décès. Jamais, depuis la découverte du virus en 1976, cette fièvre hémorragique n’avait autant tué. Sur la vingtaine d’épidémies, la plus meurtrière était restée la première, celle de 1976 avec 431 décès. Et l’épidémie actuelle de souche Ebola Zaïre (ZEBOV) continue de progresser, de manière accélérée, avec « plus de 40 % du nombre total de cas survenus au cours des 21 derniers jours », selon l’OMS.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte