Une avancée dans le cancer de la prostate agressif

L'enzalutamide allonge la survie sans métastase, selon un essai de phase 3  Abonné

Par
Publié le 05/07/2018
Chez les patients atteints d’un cancer de la prostate hormono-resistant et non métastatique, une hausse rapide du PSA (doublement en moins de 10 mois) indique un haut risque de métastases. L’essai PROSPER montre que l’enzalutamide, comparé au placebo, permet d’allonger de presque 2 ans la survie sans métastase des patients.
cancer prostate

cancer prostate
Crédit photo : PHANIE

« Je suis ravie de ces résultats. L’enzalutamide a réduit la propagation du cancer, et amélioré egalement de nombreux autres effets liés à la maladie », précise dans un communiqué le Dr Maha Hussain, oncologue a l’Université Northwestern à Chicago (États-Unis) et signataire principale de l’étude publiée dans le « New England Journal of Medicine ». L’essai a été conduit en partenariat avec les co-développeurs de l’enzalutamide (Pfizer et Astella Pharma).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte