Pandémie A(H1N1)

L’encombrant héritage du virus de 1918  Abonné

Publié le 06/07/2009

LE VIRUS A(H1N1) de la grippe espagnole de 1918 a laissé un lourd héritage à la planète. Lui-même descendant de ceux des épidémies des années 1760 et 1830, il a permis la dissémination dans la nature des associations de 8 gènes. La dernière en date, de type A (H1N1), dérive de deux virus porcins, non liés entre eux, dont l’un descend directement de celui du début du XXe siècle. Ce qui permet à David M. Morens et coll. d’écrire dans le « New England Journal of Medicine » : « Nous vivons une aire pandémique qui a commencé aux alentours de 1918. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte