Parkinson en milieu agricole

L’effet retard des pesticides  Abonné

Publié le 22/06/2009
Une étude française vient d’évaluer le risque de maladie de Parkinson
Une enquête réalisée auprès d’assurés de la MSA...

Une enquête réalisée auprès d’assurés de la MSA...
Crédit photo : S Toubon

LES AGRICULTEURS français, en utilisant des pesticides dans leurs exploitations, ont été (et sont) exposés à un risque élevé de maladie de Parkinson. Quasiment doublé. Ce constat, d’une étude menée par des équipes INSERM et de l’université Pierre-et-Marie-Curie (Paris), vient certes confirmer une donnée déjà fortement évoquée, mais il ajoute une valeur ajoutée non négligeable.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte