Avec une hormonothérapie en préménopause

Le zolédronate diminue les récidives de cancer du sein  Abonné

Publié le 14/06/2011
Au cours de son suivi à long terme, l’étude ABCSG-12 confirme l’effet antitumoral précédemment constaté de l’acide zolédronique en association à du tamoxifène ou de l’anastrozole dans les cancers du sein à un stade précoce, avant la ménopause.

COUP DOUBLE pour l’acide zolédronique dans le cancer du sein. Administré en

prévention de la perte osseuse chez les femmes en préménopause traitées par hormonothérapie, le biphosphonate se révèle bénéfique également dans la lutte antitumorale. C’est ce que confirme une étude autrichienne dans son suivi à 62 mois, soit plus de deux ans après l’arrêt de tout traitement anticancéreux. L’étude ABCSG-12 (Austrian Breast and Colorectal Cancer Study Group), dirigée par le

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte