AVC et d’infarctus

Le vaccin antigrippal réduit les risques  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 15/10/2015
Une étude britannique montre que le vaccin antigrippal réduit le risque d’AVC.

Menée par une équipe de chercheurs de l’université de Lincoln et publiée dans la revue médicale « Vaccine », l’étude constate que le risque d’AVC tombe d’un cinquième pendant la période de 59 jours après la vaccination. Au cours de la première semaine après l’injection, les cas d’AVC ont chuté de 36 % par rapport à ce qu’on observe dans la population non vaccinée. Cette réduction du risque est de 30 % la deuxième semaine, de 24 % la 3e et la 4e semaine, puis de 17 % au cours du 2e mois après le vaccin.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte