Un grand pas dans la stérilité

Le trésor caché des ovaires  Abonné

Publié le 05/03/2012
C’est une avancée majeure : une équipe de Boston a isolé pour la première fois des cellules souches germinales dans les ovaires de femmes adultes, et montré qu’elles peuvent se multiplier in vitro et produire des ovocytes (in vitro et in vivo). En 2004, une étude phare de la même équipe chez la souris remettait en question le dogme selon lequel le pool d’ovocytes chez les femelles mammifères est fixé à la naissance et ne peut pas se renouveler durant la vie adulte.
La chute d’un dogme datant des années 1950

La chute d’un dogme datant des années 1950
Crédit photo : BSIP

« Le principal objectif de notre étude était de prouver que des cellules souches productrices d’ovocytes existent vraiment dans les ovaires des femmes en âge de procréer, ce qui, selon nous, est démontré très clairement dans cette étude », souligne le Pr Jonathan Tilly (Massachusetts General Hospital, Boston) qui a dirigé ce travail publié dans « Nature Medicine ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte