Mélanome métastasé

Le trametinib fait mieux que la chimiothérapie  Abonné

Publié le 14/06/2012

LE TRAMETINIB, inhibiteur sélectif de MEK1 et MEK2, est une petite molécule disponible par voie orale. Après des résultats encourageants en phase I et II, il a été testé avec un certain succès dans un essai de phase III chez des individus ayant un mélanome métastasé avec mutations de BRAF.

On sait en effet que des mutations activatrices de BRAF sont trouvées chez 50 % des patients ayant un mélanome avancé. Par rapport à la chimiothérapie, les inhibiteurs sélectifs de BRAF améliorent la survie mais les réponses sont souvent de courte durée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte