En cas d’échec des lotions

Le traitement de la gale marche aussi sur les poux  Abonné

Publié le 06/01/2011

L’ivermectine utilisée contre la gale seraient une bonne alternative au malathion quand une pédiculose résiste au traitement local. Une équipe européenne dirigée par le Pr Olivier Chosidow, dermatologue en charge du service de dermatologie de l’hôpital Henri-Mondor (Créteil) et chercheur à l’Inserm (U738), a montré que cet antiparasitaire utilisé dans le traitement de la gale est plus efficace que le malathion en traitement de seconde intention. Le malathion en topique est actuellement prescrit en cas d’échec des pyréthrines en lotion. Mais des résistances au malathion se développent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte