Cancer de la prostate

Le tabagisme, facteur de mauvais pronostic  Abonné

Publié le 23/06/2011
Une étude longitudinale sur vingt-deux ans montre que le tabagisme au moment d’un diagnostic de cancer de la prostate est associé à un risque accru de mortalité multifactorielle (pour toutes les raisons, par ce cancer et pour raison cardio-vasculaire). En revanche, les risques sont semblables à la population générale chez les hommes qui ont cessé de fumer dix ans auparavant.
Nitrosamines et cadmium auraient un rôle

Nitrosamines et cadmium auraient un rôle
Crédit photo : BSIP

IL Y A de plus en plus de résultats indiquant que le tabagisme peut augmenter le risque de cancer agressif de la prostate et la mortalité par ce cancer. « Comme dans la littérature, nous trouvons une augmentation de 30 % du risque de cancer fatal de la prostate quand on compare des fumeurs avec des personnes qui n’ont jamais fumé », écrivent Stacey Kenfield et coll.

On s’aperçoit que le tabagisme est associé à un état plus grave : grade plus élevé de la tumeur ou cancer plus avancé (métastases, cancer réfractaire à l’hormonothérapie).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte