Obésité, psychologie et cuisine

Le surpoids des adolescents vu par Marcel Rufo  Abonné

Publié le 02/12/2013
La prise en charge du surpoids et de l’obésité n’est pas strictement médicale. En témoignent le combat d’un pédopsychiatre, créateur de l’espace méditerranéen de l’adolescence (EMA), et l’initiative d’un grand chef étoilé, fondateur de l’École de Cuisine de Santé.
Selon le pédopsychiatre Marcel Rufo, la maîtrise du poids doit commencer très tôt, vers cinq ou...

Selon le pédopsychiatre Marcel Rufo, la maîtrise du poids doit commencer très tôt, vers cinq ou...
Crédit photo : S. TOUBON

L’OBÉSITÉ ET LE SURPOIDS sont le problème numéro un de l’adolescent, aucun trouble n’ayant cette importance ni cette prévalence. Alors que l’anorexie grave est rarissime (0,5 % de la population adolescente) et majoritairement féminine, la proportion des adolescents obèses est de 10 % et concerne autant les filles que les garçons. Obèses et anorexiques sont mal considérés par le monde des soignants qui projette ses propres images sur ce type de patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte