Agir en période critique

Le suicide d’un parent favorise celui de l’enfant  Abonné

Publié le 23/07/2010

LES ENFANTS et adolescents dont l’un des parents s’est suicidé sont à risque majoré de mourir de la même façon. Telle est la conclusion majeure d’un travail monumental mené en Suède. En outre, il apparaît que ces jeunes gens ont, bien plus que les autres, des troubles d’ordre psychiatrique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte