Le succès des décongestionnants  Abonné

Publié le 10/12/2012

Actuellement, le segment des affections des voies respiratoires supérieures est le plus important du marché de l’automédication avec 105 millions d’unités (25 % de parts de marché), au sein duquel les produits contenant de la pseudoéphédrine ou de la phényléphrine représentent 12 millions d’unités et 65 millions d’euros de chiffre d’affaires. Lister ces produits serait un non-sens pour l’AFIPA, « à l’heure où le développement de l’automédication est unanimement reconnu comme utile pour le patient et la collectivité ».


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2967