Une cible thérapeutique potentielle

Le sommeil profond contre la maladie d’Alzheimer  Abonné

Publié le 04/06/2015
Une étude chez des sujets âgés révèle que l’accumulation de protéine bêta-amyloïde dans le cortex préfrontal est associée à une diminution des ondes lentes et donc du sommeil profond, laquelle est liée à des troubles de mémoire. Booster le sommeil pourrait-il donc améliorer la mémoire dans le vieil âge ou la maladie d’Alzheimer ?

« NOS RÉSULTATS révèlent une nouvelle voie par laquelle la maladie d’Alzheimer pourrait causer les pertes de mémoire dans les années tardives de la vie. Cette découverte offre un espoir : le sommeil pourrait devenir une nouvelle cible thérapeutique pour lutter contre les troubles de la mémoire chez les sujets âgés et chez ceux atteints de démence », souligne le Pr Matthew Walker, neurochercheur à l’université de Californie à Berkeley.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte