Dans les suspicions cliniques d’embolie pulmonaire

Le seuil de D-dimères ajusté à l’âge serait préférable chez les plus de 75 ans  Abonné

Publié le 27/03/2014
Chez les sujets âgés ayant une probabilité clinique d’embolie pulmonaire faible ou intermédiaire, le seuil de D-dimères ajusté à l’âge permet d’exclure un plus grand nombre de patients sans excès de faux négatifs.

EN CAS DE SUSPICION d’embolie pulmonaire, l’étape initiale du diagnostic consiste à en établir la probabilité clinique pré-test, de façon implicite ou à l’aide de scores de prédiction, les plus utilisés étant les scores de Wells et de Genève. La suite des investigations dépend de cette probabilité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte