Toutes les formes de la substitution nicotinique sont envisageables

Le secret d’un sevrage réussi  Abonné

Publié le 15/11/2012
Selon les derniers chiffres du baromètre santé INPES 2010, la France compte 37,3 % de fumeurs quotidiens parmi les 15-85 ans, et seulement 57,6 % d’entre eux déclarent avoir envie d’arrêter de fumer. Cette envie ne cesse de diminuer depuis 2005. Lors du Congrès national de la Société française de tabacologie (SFT), le point a été fait sur une approche personnalisée de la dépendance tabagique pour augmenter les chances de parvenir à l’arrêt.

LE SECRET d’un sevrage réussi tient avant tout dans l’adaptation optimale du dosage au profil du fumeur et sur une durée de traitement suffisante. Il réside également dans la maîtrise des envies irrépressibles de fumer, avec un soutien thérapeutique et psychologique dès le début de la tentative d’arrêt. « L’objectif est d’arrêter à son rythme, le bilan de l’arrêt doit être positif et passe par un réapprentissage de la lutte antitabac.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte