Musique

Le secret des tubes  Abonné

Par
Publié le 14/11/2016

« Rah rah ah-ah-ah ! Ro mah ro-mah-mah Gaga oh-la-la ! » : si l’introduction de la Bad Romance de Lady Gaga taraude votre oreille, vous n’êtes assurément pas le seul : c’est un « earworm » - un « ver d’oreille » -. Cette ritournelle new-look n’est pas isolée : l’art de la production musicale actuelle a justement pour ambition de produire de tels earworms, gage de succès.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte