Le saviez-vous ?  Abonné

Publié le 29/04/2013

- La sensibilité varie d’un individu à l’autre.

- L’intensité de la douleur n’est pas proportionnelle à la gravité de l’atteinte physique.

- Les émotions (peur, angoisse…) et la dépression majorent la perception douloureuse.

- Plus la douleur est chronique et moins les antalgiques sont efficaces (cela s’explique par le caractère multidimensionnel de la douleur chronique), quel que soit le palier auxquels ils appartiennent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte