Alimentation et vision

Le rôle des nutriments lipophiles  Abonné

Publié le 23/07/2010
L’alimentation, et en particulier les acides gras polyinsaturés, occupe une place importante dans la recherche translationnelle en ophtalmologie. Mais la part des oméga 3 alimentaires dans le fonctionnement et le vieillissement rétiniens et les pathologies associées reste à déterminer avec précision.

LA RÉTINE est composée de l’association de la rétine neurale et d’un épithélium pigmentaire qui assure une partie de l’apport en éléments nutritifs, provenant de la choroïde, vers la rétine et permet l’élimination des résidus du métabolisme de cette dernière. La rétine réalise la transduction visuelle vers le cerveau via le nerf optique, et grâce aux cônes et bâtonnets riches en phospholipides. Les lipides représentent 25 % du poids de la rétine neurale, surtout sous forme de phospholipides (90 %) et sous forme de cholestérol et d’esters de cholestérol.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte