Pilules de 3e génération

Le risque thromboembolique accru confirmé  Abonné

Publié le 01/06/2015

UNE VASTE ÉTUDE de population menée en Grande Bretagne confirme le risque thromboembolique (VTE) accru associé aux pilules progestatives de 3e génération par rapport aux pilules de 2e génération. Les résultats, publiés cette semaine dans le « British Medical Journal », révèlent en effet un risque 1,5 à 1,8 fois plus élevé avec les pilules de dernière génération.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte