Un autre avantage du régime méditerranéen

Le risque dépressif à la baisse  Abonné

Publié le 12/11/2009
Une étude, menée à la fois par des chercheurs de l’INSERM et britanniques, suggère un risque moindre de dépression chez les adeptes d’un régime méditerranéen que chez des individus consommant des plats plus élaborés et plus riches.
Une étude menée auprès d’environ 3 500 britanniques

Une étude menée auprès d’environ 3 500 britanniques
Crédit photo : PHANIE

On avait déjà établi un lien entre le régime dit méditerranéen et divers avantages, entre autres, une réduction de l’incidence des maladies de Parkinson et d’Alzheimer. Aujourd’hui, des chercheurs de l’University College de Londres et de l’INSERM montrent, pour la première fois, que ce type d’alimentation est associé à une diminution du risque de dépression, tandis qu’à l’inverse un régime basé sur la consommation d’aliments industriels semble davantage exposer au risque de symptômes dépressifs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte