Gardasil

Le risque de phlébite écarté  Abonné

Publié le 15/07/2014

LE VACCIN quadrivalent contre les papillomavirus (HPV) de génotypes 6, 11, 16 et 18, Gardasil, n’augmente pas le risque de phlébite, selon une étude réalisée auprès de 500 000 patientes âgées de 10 à 44 ans et ayant été vaccinées entre 2006 et 2013 au Danemark. L’étude, parue mardi dernier dans le « Journal of the American Medical Association » (JAMA), fait état de 4 375 cas de caillots sanguins, relevés lors de la période la plus à risque, à savoir dans les 42 jours qui suivent l’injection.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte