Quand la rhinopharyngite précède l’épidémie de grippe

Le rhume annonciateur  Abonné

Publié le 14/10/2010
Un virus peut en cacher un autre

Un virus peut en cacher un autre
Crédit photo : phanie

DÉSORMAIS, vous ne traiterez plus la « rhino » du petit dernier d’un mouchage distrait. La banale rhinopharyngite de l’enfant semble en effet promue au rang de marqueur épidémiologique. C’est le très sérieux INSERM qui le dit. L’équipe de Laurent Toubiana a en effet confirmé pour la première fois, expérimentalement et à grande échelle, l’existence d’une corrélation entre l’augmentation du nombre de rhinopharyngites chez l’enfant et l’arrivée d’une épidémie de grippe. Quand les bambins s’enrhument, c’est toute la France qui se grippe. Délai entre les deux affections ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte