Le retour de l’ictère nucléaire  Abonné

Publié le 09/12/2010

L’Académie, qui a déjà attiré plusieurs fois l’attention sur les risques que fait courir au bébé une sortie trop précoce de la maternité, a lancé « un message d’alarme » face à la résurgence chez le nouveau-né de l’ictère nucléaire ou encéphalopathie de la bilirubine. « Le problème est d’abord de ne pas mettre les mères dehors après 36 heures et d’autre part de s’assurer que l’enfant sera vu deux jours après sa sortie », a souligné le pédiatre Paul Vert.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte