Neurologie

Le regard du dyslexique  Abonné

Par
Publié le 23/10/2017
dessin

dessin

On a longtemps cru que la cause de la dyslexie se cachait au cœur d'une secrète connexion cérébrale. Deux chercheurs français viennent d'émettre une hypothèse toute différente, plus tissulaire que neuronale. Guy Ropars et son collègue Albert Le Floch, de l'université de Rennes, ont publié les résultats étonnants d'une étude qui tendraient à démontrer que la cause potentielle de la dyslexie serait nichée au fond des yeux. Ils se sont intéressés à la fovéa, surface noble de la rétine pourvue de très nombreux cônes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte