Une nouvelle molécule dans l’asthme persistant

Le premier corticoïde inhalé en une seule prise par jour  Abonné

Publié le 11/02/2013
L’intérêt à traiter les patients asthmatiques avec la corticothérapie inhalée (CI) ne fait intrinsèquement aucun doute. Les bénéfices en terme de mortalité sont incontestables. Cependant, face à la concurrence des associations fixes, corticoïde et bêta2 mimétique, on peut s’interroger sur la place actuelle d’un glucocorticoïde seul dans la prise en charge de l’asthme persistant.
Une nouvelle option thérapeutique de première intention pour les patients souffrant d’un asthme...

Une nouvelle option thérapeutique de première intention pour les patients souffrant d’un asthme...
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

« LES RECOMMANDATIONS de la Haute Autorité de santé préconisent un traitement à la dose minimale efficace. Or la réalité de la prise en charge actuelle de l’asthme fait état de deux situations contradictoires, constate le Pr Nicolas Roche (Hôtel-dieu, AP-HP Paris). Certains asthmatiques ne sont pas ou mal diagnostiqués et ne reçoivent aucun traitement de fond, alors que d’autres sont surtraités, avec une association fixe à forte dose.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte