Le bouton de fièvre au centre du conseil officinal

Le premier antiherpétique labial d’origine naturelle  Abonné

Publié le 22/10/2009
L’herpès labial, ou bouton de fièvre, est une maladie sans gravité mais douloureuse, contagieuse et visible. Jusqu’ici, la seule molécule connue pour lutter contre ce virus était l’aciclovir. En 2009, Apaisyl propose une solution efficace à base d’actifs d’origine naturelle.

LES PHARMACIENS conseillent des produits spécifiques auprès de neuf millions de Français qui souffrent chaque année d’un herpès labial. Si l’aciclovir bloque la multiplication du virus et stoppe ainsi la progression de la maladie, il ne traite ni l’inflammation ni la rougeur. Lancé cette année, HerpApaisyl, composé d’actifs naturels, possède une action globale sur tous les stades d’évolution du bouton de fièvre. Le petrolatum permet la formation d’une barrière protectrice contre les agressions extérieures, facilitant ainsi le processus de cicatrisation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte