Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Publié le 21/03/2010

Comme pour toute maladie chronique, l’observance du traitement du glaucome à angle ouvert doit être optimale. N’hésitons pas à répéter à nos patients que le traitement ne doit jamais être arrêté sans l’avis de l’ophtalmologiste et que la posologie doit être correctement respectée. Quel que soit le type de traitement (collyres antiglaucomateux, laser, chirurgie), il comporte des effets indésirables dont certains peuvent être délétères sur l’observance de la prescription et la qualité de vie du patient.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte