Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Publié le 16/05/2011

L’accident vasculaire cérébral (AVC) touche 400 000 personnes en France ; il y représente la troisième cause de mortalité chez l’homme et la deuxième chez la femme, la première cause de handicap acquis de l’adulte. Malheureusement, l’AVC est souvent sous-estimé et mal connu. En tant que pharmaciens, nous avons un certain nombre de messages à faire passer et nous devons amplifier notre champ d’action, comme nous y invitent les articles de la loi HPST qui nous concernent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte