Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Par
Danielle Roquier Charles -
Publié le 18/04/2016

L’escarre, qui est une lésion cutanée d’origine ischémique, constitue un gros problème de santé publique, du fait de l’altération de la qualité de vie qui en découle et du coût de son traitement.

Parmi ses facteurs de risque intrinsèques, il convient de souligner l’importance non seulement de l’immobilisation mais aussi de la dénutrition liée notamment à une insuffisance d’apports protido-caloriques. Ce risque est souvent insuffisamment évalué. Nous devons le prendre en compte dans l’accompagnement de nos patients, en particulier lorsqu’il s’agit de personnes âgées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte