Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Publié le 06/02/2012

À l’officine, nous sommes souvent questionnés par des patients souffrant d’herpès labial. Nous disposons aussi de médicaments en libre accès. Nous devons nous assurer que ces patients ont bien compris le mécanisme de la survenue d’un bouton de fièvre. Notamment, ils doivent être conscients du fait qu’ils sont contagieux dès les signes avant-coureurs (avant l’apparition des vésicules) et jusqu’à la formation des croûtes. Il n’est pas inutile de leur rappeler que le traitement doit donc être débuté dès les premières sensations de brûlures ou de picotements.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte