Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Publié le 04/02/2013

Dû à un virus sexuellement transmissible extrêmement contagieux (virus Herpes Simplex HSV2), l’herpès génital touche près de 20 % des personnes adultes. Reconnaître les symptômes, lorsqu’ils se manifestent, permet de bénéficier rapidement d’un traitement efficace et de limiter la transmission du virus en cause. Deux tiers des herpès génitaux provoquent des poussées douloureuses qui débutent environ une semaine après la contamination. Chez la femme, il s’agit de vulvites et vaginites se manifestant par des démangeaisons et des rougeurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte