Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Par
Danielle Roquier Charles -
Publié le 15/09/2014

L’utilisation des dispositifs compressifs est recommandée chez tout patient à risque thromboembolique accru (immobilisation, antécédents de thrombose veineuse...), en complément du traitement anticoagulant ou seule lorsque ce dernier n’est pas indiqué. Le port de chaussettes ou bas-cuisses, bilatéral, jour et nuit, est recommandé tant que le risque thromboembolique persiste, même après la reprise de la marche. En ville, seulement 2 % des patients pour lesquels la compression veineuse est indiquée en bénéficieraient…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte